Groupe Scolaire Saint Jean-BAPTISTE de La Salle BOURGES - Tel. : 02 48 27 15 15 - Contact - la-vie-scolaire

LES ANCIENS ARTICLES

Un étudiant de Lasalle chasseur de tête

cyril moreau

Retrouver  l’interview d’un ancien élève de BTS électrotechnique du lycée :
Entrevue avec Cyril Moreau « Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès »–  Nelson Mandela
Confidences d’un recruteur sur sa marque personnelle.

 Pour un chasseur de tête, travailler sa marque personnelle ne peut pas être qu’un passe-temps. C’est une discipline quotidienne au cœur de l’exercice de la profession. La qualité du réseau et de la réputation, voilà deux éléments décisifs dans le succès de tout chasseur de tête.

Avec plus de 35 000 contacts Linkedin, Cyril Moreau est devenu un incontournable du recrutement en technologie de l’information (T.I) à Montréal. Pourtant, il ne connaissait encore personne lorsqu’il a décidé de poser ses valises au Québec il y à 7 ans. Rencontre avec un recruteur d’exception passé maître dans l’art du réseautage.

Entrevue réalisée par Renaud Margairaz le 22 août 2016 à Montréal

RM : Peux-tu nous parler de ton parcours et de ce qui t’as donné envie de choisir cette profession ?

CM : « J’ai commencé mon parcours comme développeur. Pourtant, je me suis rapidement rendu compte que je préférais les interactions avec les humains plutôt qu’avec les machines. En avril 2011, j’ai décroché un stage de fin d’étude dans une agence web de Montréal en tant que community manager.

Au terme de ce stage, mon chemin a croisé celui de Nathalie Carrénard, experte en recrutement. Lors d’un café, je lui ai demandé de me décrire le travail d’un chasseur de tête. Ce qui m’a impressionné, c’était le nombre d’appels et de courriels qu’elle a reçu le temps de notre rencontre, sans compter toutes les personnes qui la reconnaissait dans la rue.

Je me souviens de lui avoir dit « j’aimerais ça, être aussi populaire que toi ».

Avec ses encouragements et après avoir reçu ses conseils, j’ai adapté mon CV et l’ai envoyé à une cinquantaine d’agences de recrutement à Montréal. Peu de temps après, je signais mon premier contrat comme recruteur au sein de KinEssor, l’aventure venait de démarrer. »

RM : Un classement montréalais t’a récemment placé comme l’un des recruteurs au plus large réseau sur Linkedin. Ce n’est pas quelque chose que l’on obtient du jour au lendemain, comment t’y es-tu pris ?

CM : « Lors de mon entretien d’embauche, je me souviens avoir dit ceci : « engagez-moi et je vous garantis que dans moins de 3 ans, je serai le numéro 1 ». Avec le recul, j’avoue que le concept d’être numéro 1 était assez abstrait, mais l’affirmer m’a poussé à me dépasser pour devenir le meilleur au Québec.

Mon premier réflexe a été d’étendre par tous les moyens mon réseau de développeurs. Pour être numéro 1, je devais détenir et entretenir le meilleur bassin de candidats potentiels pour être en mesure de répondre à n’importe quel besoin de la part de mes clients.

J’ai très vite réalisé que maîtriser Linkedin pouvait me donner un avantage concurrentiel certain sur le marché. J’ai commencé à mesurer le nombre de connexions de mes concurrents dans l’industrie, et à me fixer des objectifs supérieurs. Plus tu te dépasses et plus les résultats sont là. Me fixer des objectifs très ambitieux m’a beaucoup aidé pour maintenir une rigueur dans mon développement.

La première année a été très intense pour moi. Dès que j’en avais l’occasion, je me déplaçais à un évènement de réseautage (idéalement ceux où je ne connaissais personne dans la liste des inscrits) ou j’entrais en contact avec des candidats potentiels sur Linkedin. Après ma première année, j’ai franchi le cap des 10 000 connexions. J’ai maintenu cet effort tout au long de ma carrière et j’ai récemment dû ouvrir un second compte Linkedin car j’avais atteint la limite des 30 000 connexions.

Petite anecdote : alors que je prenais deux semaines de vacances bien méritées, Linkedin a appelé mon entreprise pour savoir si un problème était survenu avec nos comptes suite à la chute de l’activité. »

5@7 Go Rock IT des Artistes du code

RM: Quelle est l’importance du personal branding pour un recruteur et quels sont selon toi les éléments distinctifs de ta propre marque personnelle ?

CM : « Je pense qu’un recruteur n’a pas d’autre choix que de bâtir sa marque pour réussir.

La notion d’agent de talent est en plein essor : ce sont ceux qui vont gérer ta carrière, qui vont aller chercher ton prochain mandat, de meilleures conditions. Pour cela, le branding du recruteur est très important et je suis convaincu que cette tendance va être amenée à se développer dans l’avenir.

Pour ma part, cela n’a pas été une démarche consciente et planifiée, je me suis contenté de rester moi-même : quelqu’un de franc, d’authentique, d’honnête et d’assez direct. Ces aspects se retrouvent dans l’ensemble des interactions que j’entretiens avec mon entourage : je rappelle toujours les candidats non sélectionnés pour leur donner un feedback, je donne toujours le meilleur de moi-même et ne fais pas perdre de temps à mes clients si je ne dispose pas du profil recherché.

J’essaie d’être utile à ma communauté, que cela soit par l’organisation d’évènements de réseautage pour développeurs ou par le partage fréquent d’informations pertinentes sur mes réseaux sociaux (évènements à ne pas rater, tendances de l’industrie, postes à pourvoir, etc.). Linkedin est un outil puissant lorsqu’on l’utilise de manière professionnelle, sans poster des énigmes mathématiques, des citations inspirantes ou des images stéréotypées de « boss VS leader ».

J’ai beau avoir plus de 120 recommandations sur Linkedin, ce qui est vraiment important c’est ce que les gens disent de vous quand vous n’êtes pas là. Rester honnête et fidèle à soi-même paye sur le long terme. Comme l’a dit Warren Buffett « « Il faut 20 ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire ». Gérer sa réputation est un travail de tous les jours. »

RM: Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se faire remarquer par les recruteurs ?

CM : « N’attendez pas d’être en recherche d’emploi pour développer votre marque personnelle. Faites-vous remarquer en agissant comme un acteur dynamique de votre communauté, en mettant en avant vos réalisations et vos forces, en soignant votre réputation en ligne. Cela dit, le numérique ne fait pas tout. Veillez à rencontrer des gens physiquement et à entretenir votre réseau de manière continue.

Ce que j’observe, c’est que les développeurs qui parviennent à acquérir une certaine notoriété n’ont jamais le souci de chercher un travail, on vient les chercher constamment pour leur offrir les meilleurs postes. Ce n’est pas lorsque l’on vient de perdre un emploi qu’il faut commencer à travailler son personal branding. Avant nous étions à 6 degrés de séparation de n’importe qui, aujourd’hui nous sommes à 1 clic.  »

Cyril Moreau est fondateur de Go Rock It, agence de gestion de talents basée à Montréal.

Pour entrer en contact :

 

Retrouver dans l’article le grand gagnant du pont en spaghettis

Depuis le mois de juin les internautes pouvaient voter afin d’élire leur pont préféré parmi les quatre ponts qui concourraient.
Le vote se déroulait directement en ligne sur le site http://www.lasalle-bourges.net/
Plus de 100 internautes ont votés et ont élus le pont n°1 gagnant.
La remise des prix aura lieu le mardi 4 octobre.

Félicitations aux gagnants ainsi qu’aux autres participants.

pont1 flouté2pont1 flouté
Pont n°1 : Félicitations à Seyma, Chaïma, Thami et Kaan.

pont2
Pont2:   Féliciatations à Léa, Lina,  Susanga

pont3romain
Pont3:  Félicitations à Emilie, Thomas, Joseph et Romain.

pont4
Pont4:  félicitations à Selma, Clara, Yasmine et  Sakoumba.

L’équipement remis à la section foot

foot

Ce vendredi 29 septembre, l’équipe de la section foot de M. Genot, a reçu des mains de Monsieur Lemercier, l’équipement nécessaire pour pratiquer cette activité sportive. Nous souhaitons de belles réussites à l’équipe tout au long de l’année.

 

Les 6ème créent des nuages de mots en EMC

En Enseignement Moral et Civique, les élèves de 6ème de Mme Lainé-Fernandez ont créé des nuages de mots sur les thèmes de la vie au collège et de la solidarité.

DSC01211DSC01208

Par deux, les élèves ont échangé à propos des relations entre collégiens, sur le handicap et les différences à l’école. Ils ont ensuite élaboré des listes de mots synthétisant leurs idées : respect, règle, solidarité, ensemble …

DSC01205 DSC01203 DSC01201 DSC01198

Grâce à l’outil informatique, ils ont pu mettre en forme leurs pensées communes.
DSC01195 DSC01212

En mémoire de l’Abbé Langeron

Le mois dernier, à l’occasion d’événements consacrés à la musique sacrée et en mémoire de l’Abbé Langeron qui fut le maître de chapelle pendant 40 ans à la Cathédrale de Saint-Etienne de Bourges.
20151003_173039
Les élèves de Madame Joly du Groupe Scolaire Saint Jean-Baptiste de la Salle ont participé en exposant leurs dessins réalisés à partir des vitraux de la Cathédrale de Bourges.
Grâce au succès de l’exposition, le maître de chapelle actuel Monsieur Clément nous invite à exposer à la nouvelle Maison Diocésaine Pape François.
20151003_173147

Le secourisme est aussi au programme

Dans une salle du lycée Saint-Joseph, dix stagiaires ont suivi mardi dernier, une seconde journée consacrée au secourisme, dans le cadre de leur certificat d’aptitude professionnelle vente de produits alimentaires.

photo_berry

Olivier Cacault se prépare à initier les stagiaires aux gestes de premiers secours.

Ce stage est encadré par Olivier Cacault, sauveteur secouriste du travail auprès des formations de l’école Saint-Jean-Baptiste de la Salle, à Bourges. « Depuis 2011, les formations sont hébergées par le lycée Saint-Joseph. Depuis 2013, nous proposons trois formations distinctes. Un CAP Vente, un CAP Petite enfance et une découverte des métiers de l’hôtellerie et de la restauration », explique Géraldine Flamment, responsable des formations de la Salle. Elle indique que le stage de secourisme est un plus pour le CAP Vente. Il est souvent apprécié par les employeurs, ce qui aide les stagiaires dans leur retour vers l’emploi. Quant au formateur en secourisme, il s’applique à alterner théorie et pratique, en privilégiant les gestes de premiers secours et les risques liés à l’activité salariée, devant son auditoire de jeunes adultes demandeurs d’emplois en reconversion professionnelle.

« C’est une attitude à laquelle la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) est très sensible », ajoute Olivier Cacault, qui indique que la session de secourisme est diplômante pour une durée de deux ans, avant remise à niveau.

Pratique. Les inscriptions pour les formations à venir sont en cours. Renseignements au 02.48.75.52.34.

La Salle Bourges Bénin 2016

PRÉSENTATION DU PROJET 2016
Actuellement, les plus petits enfants de la maternelle sont entassés dans une petite case en
location loin de l’école du village de Sori.
Ces écoliers font la plupart du temps de longues distances à pieds pour se rendre à l’école.
Voir ci-dessous les structures actuelles de cette école.
Beaucoup d’enfants ne sont pas scolarisés par manque de places et de moyens. De plus,
l’école n’accueille pas d’élèves pendant les nombreux jours de pluie, étant donné la précarité
des structures d’accueil.

Le principal objectif de notre association LA SALLE BOURGES BENIN étant d’aider les
jeunes villageois à l’instruction et de faire découvrir d’autres cultures à nos propres
élèves, nous avons décidé de nous mobiliser une fois de plus (4ème fois après GBADA
en 2007 , ZOUNTA en 2010 et ADJRAKO en 2013 ) pour la construction d’un module de
classe en dur dans cette école du village de SORI.
Beaucoup d’élèves et enseignants du groupe scolaire La Salle se sont déjà portés volontaires
pour aider à la réalisation de ce projet 2016.
Dix élèves de différents secteurs et niveaux accompagnés de trois professeurs se rendront
dans ce village du Bénin au mois de juin 2016 afin de finaliser le projet.

Liste des élèves volontaires pour le projet BENIN 2016
• AUCLAIR Doriane Classe de terminale Bac Pro SEN
• ROUSSEAU Mélissa Classe de première Bac Pro GA
• JEANTON Nathan Classe de première MEI
• RIOUX Ferdinand Classe de première ELEC
• ARAUJO Justine Classe de première AMA
• BRUNO Noemie Classe de première AMA
• COMBEY Lolita Classe de première AMA
• FLAHARTY Shania Classe de première AMA
• MALOT Camille Classe de première AMA
• WIEREPANT Morgane Classe de première AMA

Quelques actions envisagées :
• Ventes de pains au chocolat pendant les récréations, ventes de cartes d’adhérents
• Emballage papiers cadeaux chez DECATHLON Bourges au mois de décembre
• 1er Repas dansant le vendredi 20 novembre 2015
• Organisations de soirées dansantes
• Animation, Kermesse, Jeux, Tournois de foot, riffles…….. au mi-mars
• Demandes d’aides financières auprès de quelques organismes privés
• Demandes de subventions auprès des organismes d’état : département, région centre,
ministère des affaires étrangères.

Planning des travaux envisagés :
• Début des travaux prévu au mois mars 2016 (fondations réalisées par des professionnels
locaux )
• Fin des travaux prévus pour juin 2016
• Finitions, peinture, livraison par nos soins pour début juillet 2016.

Tous des scribes !

Après un chapitre en histoire sur les premières écritures, les 6è ont effectué une initiation au travail  des scribes.

L’espace d’une matinée, chaque élève a endossé le rôle d’un scribe mésopotamien. Muni d’une tablette de grès et d’un calame, il a gravé son nom et son prénom. Pour réaliser ce travail d’écriture ancienne, chacun disposait d’un alphabet cunéiforme simplifié. La tâche fut rude car écrire des coins et des lignes avec un calame n’est pas chose facile.
DSC01301DSC01303DSC01302DSC01299DSC01297DSC01296DSC01294DSC01288DSC01286DSC01284DSC01283DSC01281DSC01280DSC01277DSC01275DSC01274DSC01272DSC01270DSC01268 DSC01306

Remises de diplômes CAP petite enfance à La Salle

L’organisme de formation La Salle a remis les diplômes CAP petite enfance à sept jeunes femmes.
Vendredi soir, à l’auberge du Vieux-Domaine, Estelle, Anaïs, Amandine, Davina et Mélanie, cinq des sept diplômées, étaient présentes autour de Géraldine Flamment, responsable de la formation, et Coralie Raymond, formatrice professionnelle.

diplome
Trois diplômées ont du travail en lien avec la petite enfance, une a poursuivi vers une formation d’auxiliaire de puériculture et une, enceinte, a mis ses projets professionnels entre parenthèses pour quelques mois.
Deux ont été reçues à l’écrit du concours d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) et doivent passer l’oral courant janvier.
Une des stagiaires a également trouvé du travail en école maternelle.
Pratique : La formation CAP petite enfance a été reconduite cette année avec vingt candidates. Les inscriptions pour la prochaine session débuteront en  avril 2016.

Les étapes du projet ‘chalet de NOEL’

Retrouver ci-dessous les trois étapes du projet :

1. L’étape de démarchage /collecte des décorations de Noël
La section Vente, Emma, Guillaume et Mert-can, avait comme objectif de démarcher des entreprises afin de collecter des décorations de Noël pour le chalet.
DSCN1607

Comme convenu le Mardi 24 novembre 2015, nous avions pour objectif de trouver des décorations pour le chalet de noël dans les différentes entreprises situées route d’Orléans. Chez Cultura, nous avions rencontré une responsable à qui nous avions laissé des documents afin qu’elle puisse réfléchir à notre proposition. Le mercredi 2 décembre 2015, elle nous a contactés pour nous donner sa réponse : Mission accomplie une fois de + !

logo4

Mission accomplie grâce à Casa, Jour de Fête et Centrakor.

DSCN1611

logo3 logo1 logo2

Pour obtenir ces dons nous avons :
– prospecté : sélection des magasins, création d’une base de données, mise en place du plan de tournée…
DSCN1618

-négocié : préparation des visites, création de documents et préparation de nos entretiens…

Au 3 décembre, nous avons démarché 20 magasins, 4 nous ont aidés.

2. L’étape d’aménagement intérieur du chalet :
Un projet, piloté par M.PINOL,  a pour objectif de faire travailler plusieurs classes
sur un chalet de NOEL et son aménagement intérieur.

3. L’étape de construction du chalet :
Ci-dessous le montage du chalet.
M.ROCHE et des 1er MEI  : Aymericc, Nathan, Lucas, Mehmet, Pierre-Enguerrand.

chalet1

chalet2

chalet2

A la découverte du Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges

Dans le cadre d’une sortie pédagogique, la matinée du vendredi 29 janvier a été un moment de curiosité scientifique pour la classe de 6ème et la classe ULIS.

Emoustillés par la multitude d’espèces végétales et animales, ils ont fait connaissance de la grande diversité du monde vivant.

museum5museum1

museum4museum3

museum6

Voyage en Angleterre

8 de nos élèves sont partis à la découverte de Londres en compagnie de Mme Charles et Mme Boux.
Départ en Eurostar lundi 29 février et arrivée à Londres sous le soleil. Bon séjour à eux!

londre2 londre1

Au programme :
Lundi 29 février : Gare du Nord prêts à monter dans l’Eurostar.
Mardi 1 mars : Visite de Buckingham Palace et Sky Garden avec une vue impressionnante au sommet.
Mercredi 2 mars : visite de 2 musées.
Jeudi 3 mars : Visite à St Pancras (certains seraient bien restés).

IMG_030111

Plus de 100 industriels/professionnels présents à l’apéro business

Jeudi 21 avril 2016 se déroulait un apéro business au sein du groupe scolaire.
Plus de 100 professionnels des domaines du tertiaire et de l’industrie ont répondu présents.
business1

Une fois le pot d’accueil servi, le Directeur du Groupe scolaire a présenté les diverses filières
de l’établissement.
business2
S’en est suivi une visite des ateliers, salles de cours, salle de DAO etc…..
Pour finir les professionnels ont échangé leur point de vue avec les enseignants.
business4business6
business5Félicitations aux organisateurs pour ce premier apéro business très réussi.
A renouveler.

CONCOURS ROBOTIQUE

Vendredi 27 mai 2016; Thomas (5ième), Charles(3ième), Antoine(3ième)  et Romain(5ième)  étaient très motivés pour affronter les autres équipes des collèges de la région au concours Robot organisé par l’Astech à Vierzon.
20160527_151557

Leur première épreuve consistait à faire parcourir un circuit connu par avance à un Roboexplorer. Pour la deuxième épreuve, ils découvraient un nouveau circuit et ils avaient environ deux heures pour programmer leur robot afin qu’il effectue ce nouveau parcours.

20160527_135933 20160527_134329 20160527_105958 20160527_105837

Malgré les retards du matin et le tirage au sort de leur premier passage qui ont réduit leur temps de mise au point du parcours du robot à 20 minutes; ils ont réussi, grâce à une bonne performance lors de la deuxième épreuve, à se classer 33ième. Classement très honorable pour une première participation.
20160527_150139

Les quatre élèves ont été enchantés par leur journée et les deux élèves de cinquième sont motivés pour l’année prochaine. Rendez-vous à la rentrée, tous les élèves désirant découvrir cette compétition seront accueillis avec plaisir.

Un grand BRAVO à l’équipe !

Classe de découvertes à Neuvy-sur-Barangeon.

Suivez l’épopée de la classe découverte jour après jour :

Jeudi 26 mai 2016 : Nous avons chercher les bêtes qui se trouvent dans la forêt. L’après midi, nous avons cherché les bêtes qui se cachent sur les bords de l’étang. C’était génial !
DSC_6034 (800x536) DSC_5899 (536x800) DSC_5900 (800x536) DSC_5952 (800x536) DSC_6021 (800x536)

Mercredi 25 mai 2016 : Dans l’après midi, nous nous sommes baladés dans un arboretum, où nous avons aperçu de nombreuses espèces d’arbres.

Nous avons visité le musée Historimage, qui traite principalement des deux guerres mondiales. Un moyen original et vivant de découvrir l’histoire des deux guerres mondiales. Nous avons été accueillis par l’automate (plus vrai que nature) d’André Maginot.DSC_5489 DSC_5477

A midi, pique-nique improvisé dans une forêt située à 4km de notre gite. Nous avons effectué le trajet à pied !
Petite pause avant de continuer nos activités. Nous tenons à rassurer les parents, aucun enfant ne s’est perdu et/ou n’a été oublié dans la forêt !

DSC_5642 DSC_5607 DSC_5616

Dans l’après-midi, nous avons découvert la tourbière de la Guette et son riche écosystème. Nos petits détectives ont bien travaillé.
Soirée déguisement.
DSC_5688 DSC_5710 DSC_5673 DSC_5767 é (800x536)

Mardi 24 mai : nous avons appris à pêcher dans un étang situé à proximité du gîte.
Naim a réussi à pêcher un black-bass à grande bouche.
DSC_5863 (800x536)DSC_5854 (800x536)

Lundi 23 mai 2016 : Depuis ce matin la classe de découvertes est à Neuvy-sur-Barangeon.
Le voyage en bus :

DSC_5397DSC_5396

L’arrivée au centre :

DSC_5398
La présentation du programme :

DSC_5406DSC_5400

Les élèves sont ravis de leur chambre ( On se croirait dans un cinq étoiles nous dit Charles !).

Le midi, on se régale bien !
repas
Au menu ce midi :
  • carottes râpées
  • viande hachée
  • pâtes
  • fromage
  • tarte aux pommes

Tout se passe très bien ! Il ne manque plus que le soleil.
Nous avons étudié le cycle de l’eau sous forme de jeu.

le cycle de l'eau

La Salle visite Oradour-sur-Glane

oradour4

Pendant la semaine où le groupe scolaire fête le  280ème anniversaire de la présence Lasallienne sur la ville de BOURGES, les élèves de 3ème et de3PP  du groupe scolaire de La Salle se sont rendus le 19 avril au centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane.

Cette visite se fait dans le cadre de leur programme d’histoire et de l’épreuve d’histoire des arts dont le thème est « témoigner de l’horreur de la guerre, un devoir de mémoire ».
oradour5oradour1

Le 10 juin 1944, aux environs de 14 heures, une compagnie de Waffen SS appartenant à la deuxième division blindée SS «Das Reich» investit ce village de la Haute-Vienne, près de Limoges : Oradour-sur-Glane.
Ce village, quatre jours après le débarquement en Normandie, a systématiquement été détruit, pillé, incendié et une bonne partie de la population massacrée (642 victimes).
Conservé en état de ruines, ce village fantôme reste le témoin d’un crime odieux préparé, prémédité, avec l’aide de collaborateurs français.
Le lieu est saisissant. Le village entier a été conservé, les rails du tramway sont encore en place. De nombreuses carcasses de voitures résistent encore à la rouille, tout comme quelques objets domestiques restés dans les maisons.
Plusieurs sensations s’affrontent lors de la visite. On parcourt un lieu témoin, une preuve matérielle d’un massacre.

oradour2oradour3
Ce voyage est rendu possible grâce à La FNAM, Fédération Nationale André Maginot, qui s’emploie à participer et à encourager toutes les actions vouées à perpétuer le souvenir du sacrifice des combattants de tous les conflits, en octroyant une subvention à notre établissement scolaire qui a choisi de visiter ce lieu historique. Nous les remercions sincèrement pour la subvention obtenue qui permet d’effectuer ce voyage.

Nous tenons aussi à remercier, M. Jérôme Romain président de la section fédérale André Maginot du Cher qui nous a conseillés sur la réalisation du dossier de demande de participation au PRIX NATIONAL DE LA MÉMOIRE ET DU CIVISME ANDRÉ MAGINOT, ainsi que M. Verpillot, vice-président qui a remis à M. Bivert, directeur du groupe scolaire La Salle un chèque de subvention permettant la réalisation de cette visite.

Les temps forts du 280ème anniversaire du groupe La Salle

Célébration, karting, apéro business, et bien d’autres manifestations ont été organisées durant la semaine
célébrant les 280 années d’existence du groupe scolaire SJB La Salle à BOURGES. Pour se terminer par une journée portes ouvertes le samedi.
détente2 détente1

détente5 détente3 détente4

célébration4 célébration1 célébration2 célébration3

FLASH MOB à La Salle

Deux cents élèves du collège La Salle et de l’école Sainte-Marthe ont participé à
un flash mob mardi 19 avril, à Bourges, pour fêter les 280 ans du Groupe scolaire
La Salle.

P1120872

Ils ont offert un spectacle de danse de quelques minutes sur la place
Etienne-Dolet.
P1120873 P1120859

COEXISTER rencontre les élèves des classes de première et terminale.

En allant rencontrer les lycéens,trois jeunes de l’association Coexister sont venus témoigner de leur expérience et porter haut le message de la coexistence active au service du vivre-ensemble.

coexister2

Le dialogue instauré a permis une ébauche de décryptage du principe de liberté de penser, de conscience et de religions, de l’apprentissage de la laïcité,de la déconstruction des clichés pour motifs religieux ou de croyances. Et ainsi de lutter contre les préjugés.

Ce dialogue est possible et nécessaire à l’heure où les préjugés et les actes racistes sont devenus monnaie courante dans notre société.

coexister1

« L’idée de Coexistence est possible, ensemble au-delà mais surtout grâce à nos différences, qu’elles soient religieuses, culturelles, nous pouvons promouvoir la Coexistence Active. Ensemble, ceux et celles qui veulent agir sans attendre de grandir, et dans le respect des différences, il est possible de faire tomber les murs des préjugés ».

Le groupe scolaire La Salle est à l’image de la France qui est un pays pluriel. Ce pluralisme est visible à tous les niveaux : culturels, linguistiques, générationnels, religieux et convictionnels.

Le pluralisme est un atout central de l’unité nationale. La Coexistence Active est ce savoir-être essentiel qui demande à chaque individu de ne faire l’économie ni de son identité, ni de son ouverture aux autres.

La société a besoin de citoyens capables d’être fermes et enracinés dans ce qu’ils sont et en même temps capables de respecter l’autre tel qu’il est avec la richesse de sa conviction.

L’enjeu pour nous est de savoir ce que nous voulons édifier ensemble en prenant compte de la très grande variété de nos sources philosophiques et religieuses inspirant des fois diverses. Croyants ou non croyants, pratiquants ou non pratiquants, religieux ou non, nous sommes profondément différents dans nos convictions mais nous pouvons et devons travailler ensemble.

Ces valeurs sont partagées par l’équipe éducative dans le respect des préceptes de son fondateur « respect de l’Autre et de la différence, l’esprit de justice et d’équité ».

 

A la découverte du Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges

Dans le cadre d’une sortie pédagogique, la matinée du vendredi 29 janvier a été un moment de curiosité scientifique pour la classe de 6ème et la classe ULIS.

Emoustillés par la multitude d’espèces végétales et animales, ils ont fait connaissance de la grande diversité du monde vivant.

museum5museum1

museum4museum3

museum6

 

Voyage en Angleterre

8 de nos élèves sont partis à la découverte de Londres en compagnie de Mme Charles et Mme Boux.
Départ en Eurostar lundi 29 février et arrivée à Londres sous le soleil. Bon séjour à eux!

londre2 londre1

Au programme :
Lundi 29 février : Gare du Nord prêts à monter dans l’Eurostar.
Mardi 1 mars : Visite de Buckingham Palace et Sky Garden avec une vue impressionnante au sommet.
Mercredi 2 mars : visite de 2 musées.
Jeudi 3 mars : Visite à St Pancras (certains seraient bien restés).

IMG_030111

 

LES CM2 ET LES 6è SE RENCONTRENT AU COLLÈGE

Les CM2 de Sainte Marthe ont eu l’occasion de rencontrer les élèves de 6ème et leurs professeurs.
En Histoire-Géographie, les CM2 ont remis une petite récompense aux 6è qui avaient réalisé un bon croquis sur le thème de la riziculture.
Ensuite une leçon d’histoire sur les citoyens athéniens a débuté. Tous ont participé et fait les exercices avec brio.
Ce fut un bon moment d’échanges et une bonne expérience pour chacun
.20160317_08335920160317_083110
20160317_082805
20160317_080443
20160317_080416

Les élèves de 4SPP ont créé et rédigé leurs propres poèmes.

poesie

En cours de français avec Mme Lainé-Fernandez, les élèves de 4SPP ont créé et rédigé leurs propres poèmes.

Ils ont exprimé un sentiment personnel ou une passion parmi différents thèmes du lyrisme : l’amour, la nostalgie, l’ennui …

Ils ont utilisé un lexique adapté en s’appuyant sur des comparaisons.

Ils ont cherché à travailler la musicalité de leurs poèmes en créant des rimes.

Ils ont recopié à la main leur travail jusqu’à ce qu’il soit satisfaisant pour ensuite le saisir et l’exposer dans leur salle de classe.

 

Ils peuvent être fiers de leur travail. Certains propos sont touchants, d’autres étonnants.

 

Voici quelques poèmes écrits par ces élèves :

Mon copain et moi on se promenait en vélo
Moi et mon copain le lendemain
On allait à la pêche et on prenait de gros poissons.
On appelait plusieurs amis pour voir.
Tous mes copains ont été complices.
Dans tous les amis que j’avais appelés, il y avait un ami caché.
Après demain on retournait à la pêche
On prenait aucun poisson et puis quand on allait partir avec mon copain
On a pris un énorme poisson
On rentrait pour le manger et on se régalait.
Et je les remmenais chez eux.
Et le lendemain on n‘allait acheter des bouillettes au goût crabe.
Après on retourna à la pêche tous ensemble et on prend un carpe de 20k.
Et moi une carpe de 9kg. On s’est pris en photo et on l’a mise sur Facebook.
BENJAMIN

Obscur ennui
Quand je m’ennuie, je ne vois pas le temps passer
Quand je m’ennuie, je me perds dans mes pensées
Quand je m’ennuie, je soupire
Quand je m’ennuie, j’ai envie de dormir.
Je ressens du désespoir quand je pense à l’ennui
Je ressens de la haine quand je pense à l’ennui
Mes émotions sont négatives quand je pense à l’ennui
Je n’ai plus envie de vivre l’ennui
L’ennui est comme la nuit, c’est obscur.
C.X

La mort de mon cœur
La mort de cet animal
M’a très trèstrèstrès
Blessé,elle m’a cassé mon
Cœur en je ne sais combien de morceaux.
En la voyant,je me suis
Effondré sur elle mon cœur contre le sien
Dans son lit de paille,allongé
Sa tête contre sa porte, elle me regardait encore.
De son box,elle courait encore
Dans le ciel avec ses copains
Elle me faisait des signes.
De sa nouvelle vie,des bisous,des caresses
A chaque jour que je la regarde de là – haut
Ma jument adorée ne sortira pas de mon cœur.
Deyan

Mon ami et moi
J étais avec mon meilleur ami
J’étais chez lui
En train de jouer
Devant la télé
Après avoir mangé
On parlait, on se confiait
On commençait à rigoler
On avait cette complicité
Une fois partie de chez lui
On avait arrêté de se parler
On avait perdu cette amitié que l’on avait
Jusqu’au jour où on se retrouva
Et on rigola
On avait repris contact
J’avais retrouvé cette amitié
J’avais retrouvé mon meilleur ami que j’avais perdu
Mon meilleur ami je le considère comme un frère
XV Barbare

Un jour, en me levant dans mon garage
Je vis qu’il y avait quelque chose qui avait changé
Oui j’avais raison
Quand je me suis aventuré dans mon garage.
Tout à coup je voyais dans mon garage
Une superbe moto
Mais ce n’était pas une moto originale
C’était une KTM.
Avec ses phares on aurait dit des yeux qui brillaient
Je sentais qu’elle m’appelait
Dès que je la sortis de mon garage
Au soleil elle brillait avec les reflets.
Elle est semblable à une moto de collection
Dès que je tournai la clef pour la démarrer
Mon rythme cardiaque commençait à s’accélérer.
Dès que je l’ai démarrée
J’entendis son moteur rugir
Son bruit était comme le rugissement d’un fauve.
RafifiDth

Un sommeil éternel.
Un jour il s’est éteint !
Et depuis ce jour tout est fini,
Nos balades dans les forêts,
Nos petits déjeuners à pat-à-pain.
La mort est comme un sommeil éternel.
Il ne me reste que des photos de lui,
Je lui rends visite tous les samedis.
Et je ne vois que son nom et prénom.
Il venait tout le temps et à chaque temps à mes matchs
Pluie, soleil, gel, neige
Il était le grand père le plus formidable
<J’espère qu’il est heureux dans son petit paradis.>
C.T, 2016

La femme de ma vie
Quand je la vois, et quand je l’entends.
Quand elle me parle, je m’étourdis.
Par son regard elle m’éblouit.
Ce sera toujours la plus belle femme de ma vie.
Dès qu’elle me parle, j’entends sa voix au plus profond de moi.
Je lui serai toujours fidèle.
Elle me bercera toujours, même quand je serai au ciel.
Elle ne me brisera jamais mon cœur, car elle est dans mon cœur.
Elle reflète la perfection et le charme qu’elle a en elle ;
Il sera toujours éternel.
Elle est rayonnante comme le soleil.
Je l’aime plus que tout au ciel ;
Elle ne sera jamais éternelle ;
Car un jour elle partira au ciel.
Tony 

Les amis
Quand je suis avec mes amis, je me sens bien
Je ressens que du bonheur,
Quand je les vois, je n’ai pas horreur
Pour moi, ils ne sont pas rien.
On se met au parc pour discuter
Mais surtout pour rigoler,
Pour moi, ils sont comme des diamants.
Je ressens de grands sentiments.
Pour moi, ils sont d’une rareté
Ça pas été facile de les trouver
Ils me feront toujours rire.
Et on pourrait faire plus pire
Et mes amis, je leur fais confiance,
Je les ai connus toute mon enfance.
V.L

Share This